Architecture à Genève et en Suisse Romande

La Tour de d’Île

Classic Genève

Genève se trouve au carrefour de la nouvelle Europe, et la double barrière que forment les Alpes et le Rhône et qui a marqué la destinée de cette ville. L’emplacement de Genève fut déterminé par la nécessité de franchir le Rhône. L’île fut utilisée pour la construction de deux ponts, et pendant de longues années, resta le seul lieu pour contrôler la liaison européenne Nord-Sud. Ce qui détermina l’origine de l’importance historique de Genève. Jules César détruisit ce pont en 58 av. J.-C., faisant entrer Genève dans l’histoire en mentionnant le fait dans ses Commentaires.

Une plaque commémorative se trouve sur la façade Est de la Tour de l’Ile. Le pont reconstruit fera de Genève un centre commercial d’importance européenne au Moyen Age, étant le seul passage sur le Rhône à des dizaines de kilomètres à la ronde. Le château qui se dressait ici et dont il ne reste aujourd’hui que la tour, date du début du XIII e siècle ; l’évêque de Genève, Aymon de Grandson, l’érigea pour contrebalancer l’influence des comtes de Genève qui avaient leur château au Bourg-de-Four. Il devint rapidement la résidence du vidomne, l’un des officiers de l’évêque.

Au XVI e siècle lors des luttes de Genève pour son indépendance, plusieurs patriotes genevois y furent emprisonnés. L’un d’eux, Philibert Berthelier, fut décapité en 1519 à l’emplacement approximatif où se trouve sa statue.

Browse portfolio